Nous voulons une utilisation durable des ressources naturelles

La Suisse est aussi concernée par le changement climatique. Les phénomènes météorologiques extrêmes sont toujours plus fréquents et dérèglent l’écosystème. De plus en plus de zones résidentielles sont menacées, l’économie souffre et l’attractivité touristique diminue. Ces défis sont les nôtres.

Politique énergétique et climatique – en réseau international et proche de la population.
Le PLR soutient la réduction globale des gaz à effet de serre prévue dans l’Accord de Paris et estime que la Suisse doit apporter sa contribution en la matière. Pour y parvenir, rien ne sert de mener une politique inefficace et isolée, ni une politique étatique basée sur les interdits. Pour obtenir des résultats concluants, qui soient soutenus par la population, notre politique climatique – incluant notamment une politique énergétique neutre en émissions de CO2 – doit être coordonnée avec les efforts internationaux. En termes de politique environnementale, il s’agit de miser sur les concepts décentralisés et éprouvés, qui ont d’ailleurs fait de nous des champions du monde en matière de recyclage. Afin de préserver la biodiversité, il faut se distancier des anciennes réglementations et laisser plus de place à l’innovations. Il en va de même pour les conditions-cadre au profit de l’agriculture. 

Un réseau judicieux pour la politique des infrastructures et de l’aménagement du territoire.
La demande en zones à bâtir tend naturellement à augmenter.  Afin de lutter contre le mitage, nous devons exploiter pleinement le potentiel de densification – grâce, notamment, à des prescriptions simplifiées en matière de construction. Les moratoires et interdits ne sont pas en adéquation avec la réalité de l’aménagement du territoire, ni avec les besoins de la population. Un aménagement du territoire efficace dépend d’une politique des infrastructures intelligente. Des solutions en réseaux , sur le long terme, incluant les problématiques de la gestion du trafic, des constructions en fonction des besoins et du mitage du territoire, doivent être trouvées.

Le PLR s’engage à : 

  • Soutenir une politique climatique réfléchie et durable, notamment les objectifs fixés par l’Accord de Paris, tout en évitant, autant que possible, les interdits.
  • Préserver la biodiversité, assurer une gestion responsable de l’environnement et créer des conditions-cadres favorisant une agriculture entrepreneuriale.
  • Développer une politique des infrastructures durable au travers d’une densification des zones habitées et une meilleure coordination entre la politique de mobilité et de l’aménagement du territoire.