Nous voulons mettre la numérisation et les innovations au service de la population.

La numérisation fait sans cesse évoluer notre société et notre économie. Certains développements sont source de craintes, à l’instar de l’intelligence artificielle ou encore de la robotisation et de ses conséquences sur l’emploi.  Le PLR prend ces craintes au sérieux et veut que soient mises en place de meilleures conditions-cadre, aussi libérales que possible, afin que chacun se prépare à cette révolution et puisse profiter au mieux des opportunités offertes par la numérisation. L’économie planifiée, esquissée par la politique industrielle, se heurtera constamment à la réalité et à la dynamique du libre marché.

Développer de nouveaux modèles professionnels et la formation continue.
Certaines professions vont disparaître, tandis que de nouveaux savoir-faire et connaissances seront davantage sollicités.  Ce processus n’est pas nouveau : il se répète depuis le 19e siècle et l’ère de l’industrialisation. La formation continue est la réponse aux défis de demain. Le PLR privilégie la formation orientée vers la performance et considère l’économie comme un solide partenaire dans le système de recherche et de formation.  

Faire preuve de flexibilité face à la nouveauté
Nous ne pourrons faire face aux changements rapides qui nous attendent que si nous remettons en question les modèles et structures de travail actuels, que nous les adaptons aux défis futurs et que nous leur conférons plus de flexibilité. Cela permettra notamment de mieux concilier vie professionnelle et vie privée. La numérisation joue un rôle prépondérant dans l’administration : elle offre des prestations à la population et allège la règlementation pour les entreprises. Elle favorise l’innovation et le progrès.  

Le PLR s’engage à : 

  • Faire de la numérisation une opportunité pour le progrès, l’innovation et pour la création d’emplois.
  • Promouvoir une formation de qualité et une formation continue afin que chacun puisse construire son avenir. L’économie doit être un partenaire solide dans le système éducatif.
  • Développer des modèles et des structures de travail flexibles, adaptés à notre époque, ainsi qu’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée.